December 9, 2022

Un programme de lutte contre l’obésité offre des bons de réduction pour un mode de vie sain.

Le gouvernement va lancer un projet pilote en Angleterre en janvier, afin de motiver les gens à perdre du poids.

Dans le cadre de la lutte contre la crise de l’obésité en Grande-Bretagne, les ministres vont offrir des récompenses telles que des bons d’achat de vêtements et des billets à prix réduit pour des parcs d’attractions en échange d’exercices physiques et d’une alimentation saine.

Le programme de lutte contre l’obésité, qui utilise une application pour aider les gens à modifier leur régime alimentaire et leur activité physique, sera lancé l’année prochaine, d’abord dans le cadre d’un projet pilote, a annoncé le gouvernement.

Les participants porteront des appareils de type Fitbit capables de générer des recommandations personnalisées en matière de santé, telles que l’augmentation du nombre de pas, la consommation de fruits et légumes et la réduction de la taille des portions.

Les personnes qui font plus d’exercice en participant à des événements organisés tels que des parkruns ou en se rendant à pied à l’école ou au travail peuvent accumuler des points supplémentaires dans l’application.

Selon les projets en cours de discussion avant le lancement du programme en janvier, l’application pourrait également être utilisée pour contrôler les dépenses des supermarchés, en récompensant ceux qui réduisent leur apport calorique et achètent des produits plus sains.

Les participants accumuleront des points en fonction de leurs comportements sains, ce qui leur permettra de débloquer des récompenses telles que des abonnements à des salles de sport, des bons d’achat de vêtements ou de nourriture, des réductions pour des magasins ou des tickets de cinéma ou de parc à thème.

À l’issue d’une procédure d’appel d’offres, la société HeadUp a été choisie pour mettre en œuvre le programme. Le ministère de la santé et des affaires sociales a débloqué 3 millions de livres sterling pour fournir des incitations dans le cadre du projet pilote.

Il est prouvé que les incitations financières peuvent améliorer les taux d’activité physique et inciter à une alimentation plus saine. HeadUp travaillera avec une série d’organisations pour fournir des récompenses telles que des bons d’achat, des marchandises, des réductions et des cartes cadeaux.

Sajid Javid, le secrétaire à la santé, a déclaré : « Je veux m’assurer que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour lutter contre les disparités en matière de santé dans tout le pays, et ce nouveau projet pilote ouvrira la voie au développement de moyens innovants pour améliorer la vie des individus, et contribuera également à réduire la pression sur le NHS.

« Le Bureau pour l’amélioration de la santé et les disparités fait avancer notre programme de nivellement par le haut en matière de santé et veille à ce que la prévention soit un élément essentiel de tout ce que nous faisons. Ce projet pilote est une excellente occasion de trouver la meilleure façon d’inciter les gens à apporter de petits changements à leur vie quotidienne qui auront un impact positif durable sur leur santé. »

Le Royaume-Uni présente l’un des pires bilans en matière d’obésité en Europe occidentale, avec deux adultes sur trois en surpoids ou obèses, et un enfant sur trois atteignant ce stade à la sortie de l’école primaire. Les maladies liées à l’obésité coûtent 6 milliards de livres sterling par an au NHS et alimentent les taux de mortalité du Covid.

Sir Keith Mills, l’entrepreneur à l’origine des points Air Miles et Nectar, a été invité par les ministres à donner son avis sur le développement de l’application. Mills a déclaré : « Ce projet est une opportunité fantastique d’explorer comment le gouvernement, les entreprises et le secteur tertiaire peuvent travailler ensemble pour proposer une nouvelle façon d’aider le public à faire des choix plus sains.

« Grâce au pilote, nous aurons à bord des partenaires passionnants et innovants qui contribueront à motiver les gens à vouloir gagner des incitations, mais qui devraient aussi les aider à surmonter les obstacles à la prise de décisions saines à l’avenir. J’ai hâte de voir comment ce programme va se développer ».

Le projet pilote sera lancé en janvier et durera six mois dans un lieu en Angleterre qui reste à déterminer. Les ministres espèrent ensuite le déployer à l’échelle nationale.

Next post L’efficacité décroissante des vaccins